Baromètre Amcham-Bain 2016 – « Le moral des investisseurs américains en France »

BAROMETRE AMCHAM-BAIN 2016 « LE MORAL DES INVESTISSEURS AMERICAINS EN FRANCE »

Un regain d’optimisme sur l’évolution du contexte économique en France malgré une année 2016 fortement perturbée.

Paris, le 17 janvier 2017 – Le cabinet de conseil Bain & Company et la Chambre de Commerce Américaine en France publient aujourd’hui la 17ème édition du Baromètre AmCham-Bain, qui mesure d’une année sur l’autre la perception de l’environnement économique des investisseurs américains en France et qui étudie les « stimulants » et les « irritants » de la vie en France pour les salariés américains. Cette étude s’appuie cette année sur les réponses obtenues auprès de 146 sociétés américaines implantées en France où elles représentent plus de 64 000 salariés et plus de 55 milliards d’euros de chiffre d’affaires tous secteurs d’activités confondus.

L’édition 2016 met en évidence 4 principaux enseignements :

  • Les Américains sont plus optimistes sur l’évolution du contexte économique en France
  • Il est urgent d’accélérer les réformes de structure pour tirer parti de la reprise
  • Le digital est un levier de changement durable pour l’économie française
  • Les décisions d’investissement ne sont pas remises en cause par les événements qui ont marqué l’actualité en 2016

5 chiffres à retenir :

  • 49% de participants estiment que l’évolution du contexte économique dans leur secteur d’activité sur les années à venir sera positive (12 points de plus qu’en 2015)
  • -51% comme score NPS (Net Promoter® Score) (NPS) le taux de recommandation de la destination France reste fortement négatif
  • Moins de 50% des investisseurs considèrent les cycles politiques américains et français comme neutres pour leurs décisions d’investissement en France
  • 1/3 des investisseurs américains estiment que la France est une terre d’innovation et de transformation digitale
  • 2/3 des répondants considèrent l’environnement culturel et la qualité de vie comme les atouts principaux de la France face à ses homologues européens

Le moral des investisseurs américains en France en 2016

Dans un environnement mondial qui a dû absorber de nombreux chocs en 2016 et qui reste incertain pour 2017, 49% des investisseurs américains interrogés en novembre et décembre anticipent une évolution positive du contexte économique en France avec une hausse record de 81%. Toutefois, ce regain d’optimisme ne devrait pas se traduire pour autant par des créations nettes d’emplois d’ici à 2020 (seuls 21% des investisseurs américains anticipent une hausse du nombre de salariés). La perception positive de l’attractivité française en tant que destination d’investissement n’a pas retrouvé son niveau de 2011, où 56% des investisseurs américains interrogés la jugeaient « excellente » ou « bonne ».

Elle n'est que de 30% en 2016, mais en progression par rapport à 2015 (18%) Si les résultats révèlent en 2016 une baisse du nombre de détracteurs de la France (de 65% en 2015 à 54% cette année), cette baisse ne s’est pas reportée sur le camp des promoteurs, qui ne rassemble que 3% des investisseurs interrogés (comme en 2015), mais sur celui des « neutres ». Comparée à d’autres destinations d’investissement européennes, le France dispose d’un certain nombre d’atouts qui la rendent plus attractive pour les entreprises : sa position géographique, sa qualité de vie, ses infrastructures et sa main d’œuvre qualifiée.


L’attractivité de la France comme terre de transformation numérique des entreprises

L’immense majorité des entreprises confirme être affectée par la digitalisation, comme en 2015. En effet, 87% de répondants ont ressenti cet impact et ils sont 45% à le trouver considérable. Parce qu’elle bouleverse tous les secteurs à des degrés divers et affecte toute la chaîne de valeur de l’économie mondiale, la transformation digitale apparaît comme un formidable révélateur de l’attractivité de la France en matière d’innovation : 

  • 81% des investisseurs américains considèrent que la France est une destination attractive pour une entreprise qui souhaite engager ou accélérer sa transformation numérique.

Les investisseurs appellent de leurs vœux les pouvoirs publics à créer les conditions d’un environnement économique favorable à la transformation digitale (en plus du développement d’infrastructures digitales ; faciliter l’accès au capital ; intensifier la formation dédiée au secteur digital) : 

  • avec de tels changements, 81% des investisseurs américains considéreraient sérieusement le développement d’activités et la création d’emplois en France, parmi lesquels 41% se disent sûrs de le faire le cas échéant.

La perception de l’attractivité de la France par les salariés étrangers

En 2016, 16% des participants au Baromètre recommanderaient à des collaborateurs étrangers de s’installer en France. Le système social de la France et ses infrastructures restent ses principaux atouts pour l’installation d’employés étrangers. Cependant ces points forts sont contrebalancés par les « irritants » qui restent les mêmes d’année en année : la gestion administrative, le climat social et la fiscalité des particuliers.


Les événements qui ont marqué 2016 : quel impact sur l’attractivité de la France aux yeux des investisseurs américains ?

En 2016, les scénarios surprise se sont réalisés, et ils n’ont pas eu les effets catastrophe annoncés. Un constat que rejoignent les résultats de notre enquête auprès des investisseurs américains qui ne laissent pas entrevoir de craintes, et peu d’impact sur leurs perspectives d’investissement en France. Pour exemple, environ 80% des investisseurs ne changeront pas leurs plans d’investissement pour la raison des attaques terroristes, un refus de céder à la terreur. Ou encore, moins de la moitié des investisseurs américains en France anticipent un impact de l’élection du président Trump sur l’investissement, mais ils sont 82% à anticiper un impact sur l’image du pays.


La France doit travailler sur ses faiblesses, consolider ses forces et bâtir une nouvelle ambition

Fort des constats et analyses de ce Baromètre, l’AmCham prépare des propositions pour faire de la France un lieu de croissance, une place de l’innovation et un territoire d’opportunités économiques. Celles-ci seront portées auprès des pouvoirs publics et des candidats à l’élection présidentielle.

###

Pour obtenir une copie de l’intégralité du Baromètre AmCham-Bain 2016, ou pour programmer une interview avec Marc-André Kamel, veuillez contacter :

Bain & Company - Tél : 01 44 55 75 75

Stéphanie Herrmann

Caroline Detalle

Image 7 - Tél : 01 53 70 74 70 

Florence Coupry 

Charlotte Mouraret

AmCham - Tél : 01 56 43 45 65  

Giulia Buttini

A propos de l'AmCham en France

La Chambre de Commerce Américaine (AmCham) en France est un observateur historique et un acteur privilégié des relations transatlantiques depuis sa création en 1894. Notre ambition est de devenir l’organisation de référence pour le business transatlantique. L’AmCham rassemble plus 350 entreprises toutes très impliquées dans la vie économique française. Nos membres couvrent l’ensemble des secteurs de l’économie et représentent une multiplicité de tailles et modèles différents : l’AmCham rassemble aussi bien des fleurons de l’économie française et américaine (150 membres listées au CAC40 et au Fortune 100), que des champions du numérique et des startups innovantes. Les activités de l’AmCham sont entièrement financées par les cotisations et contributions de ses membres. Les entreprises américaines emploient plus de 440 000 salariés en France, y générant 2 millions d’emplois indirects, et investissent continuellement dans de nouveaux projets sur le territoire français. 

Robert Vassoyan, Président, Cisco France, Président de l’AmCham France

Caroline Ryan, Directrice Générale, AmCham


Davantage d’informations sur notre site : www.amchamfrance.org 
Suivez-nous sur Twitter @amchamfrance

A propos de Bain & Company

Bain & Company est le cabinet de conseil en management reconnu par les dirigeants pour sa capacité à matérialiser des impacts et des résultats dans leurs organisations. Bain & Company conseille ses clients, entreprises et fonds de Private Equity, sur leur stratégie, les opérations, la technologie, l’organisation et les fusions-acquisitions. Les associés et les équipes de Bain & Company développent des recommandations qui peuvent être effectivement mises en œuvre par les entreprises et s’assurent qu’elles auront ensuite la compétence et l’autonomie pour préserver ces progrès et la valeur de cet investissement. Pour garantir l’alignement des intérêts du cabinet avec ses clients, Bain & Company n’hésite pas à indexer ses honoraires sur la performance constatée de ses interventions. Fondé en 1973, Bain & Company s’appuie sur 53 bureaux dans plus de 34 pays pour accompagner les entreprises de tous les secteurs d’activité et sur tous leurs marchés.  

Suivez nous sur Twitter @BainCompanyFR